Aller au menu Aller au contenu
Un autre style de prépa
CPP - La Prépa des INP

Bordeaux, Grenoble, Nancy, Saint-Denis de La Réunion, Pointe-à-Pître Guadeloupe, Toulouse, Valence
Un autre style de prépa
Un autre style de prépa

> Les écoles

ENSAT, Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Toulouse

L'ENSAT

L'ENSAT se place actuellement au quatrième rang des écoles françaises de l'Enseignement Supérieur Agronomique. Les formations dispensées à l'ENSAT bénéficient d'un environnement scientifique exceptionnel et unique en Europe. Les ingénieurs de l'ENSAT ont vocation à gérer le « vivant » : végétaux, animaux, micro-organismes, en intervenant sur leur production, leur transformation et leur devenir final. De même dans un souci de protection de l'environnement, ces ingénieurs agissent de telle sorte qu'ils prennent en compte l'impact général de leurs activités sur la société et le milieu naturel.

Combinaison des sciences du vivant, des sciences de l'ingénieur, des sciences économiques et sociales, l'ingénieur INP-ENSAT est compétent tant sur le plan scientifique et technique que managérial.

Objectif de la formation : ingénieur agronome

Transformation des produits

Industries alimentaires : innovation et qualité des produits

Former des ingénieurs pour les industries alimentaires capables de mobiliser leurs connaissances des produits agricoles et des procédés de transformation pour innover et fabriquer des produits alimentaires de qualité.

Le secteur agro-alimentaire est vaste en termes de production et de débouchés. Les ingénieurs qui choisissent ce secteur d'activité sont des personnes qui doivent pouvoir s'adapter aux exigences aussi bien d'innovation que de production de la grande distribution, des industries agro-alimentaires ou conseils et autres services aux entreprises. Pour ce faire, ils vont développer des compétences  aussi bien en marketing qu'en gestion de la qualité et de la sécurité alimentaire au sein de l'entreprise. Leur formation scientifique et technique leur permettra d'acquérir des postes dans des domaines aussi variés que le management ou la transformation d'un produit.

Chimie des agro-ressources

Former des ingénieurs capables de combiner leurs connaissances des sciences du vivant aux approches chimiques pour contribuer au développement des valorisations non alimentaires de produits agricoles.

A travers une spécialisation pluridisciplinaire proposée par l'ENSIACET, l'ingénieur acquiert une large vision des différentes valorisations de la biomasse d'origine agricole ainsi que des processus de transformations (notamment chimiques) mis en œuvre. Grâce à la diversité des outils acquis, cet ingénieur saura s'adapter  à une grande diversité de fonctions : recherche, R&D, responsable de projets, diagnostic environnemental, logistique et achat de matières premières.

Agronomie

Systèmes de production, environnement, territoires (SPET)

Former des cadres pour l'agriculture capables de diagnostiquer et proposer des systèmes de production agricole orientés vers une agriculture plus durable. Cette démarche prend en compte les différents niveaux d'analyse et d'action : Parcelle, exploitation agricole, territoire.

Par définition, cet ingénieur est un cadre au sens le plus précis du terme. Il  est un décideur, un conseiller, un gestionnaire et un scientifique pour les entreprises et autres instituts. Il va effectivement intervenir à plusieurs niveaux dans l'élaboration et la continuité d'un système de production : système d'élevage ou de culture, exploitation agricole, petite région naturelle ou bassin. Le rôle de l'ingénieur sera de prendre en compte les différentes composantes économiques et sociales, biotechniques et écologiques qui interviendront dans la durabilité d'un système de production et dans son développement face aux spécificités du milieu dans lequel il se trouve.

Agrobiosciences végétales

Former des ingénieurs spécialistes de l'amélioration des plantes et de la protection des cultures pour répondre aux besoins des filières alimentaires ou non alimentaires.

La formation apporte des connaissances scientifiques approfondies dans les principales disciplines de la production végétale, de l'amélioration des plantes et de la protection des cultures.

Par une approche intégrant l'appropriation de savoir faire, la gestion de projets, la capacité à s'adapter à des milieux en constante évolution, les futurs ingénieurs agronomes se verront confier des responsabilités de haut niveau dans des fonctions de recherche, d'expérimentation, d'étude ou de conseil au sein de groupes industriels, d'organismes publics ou professionnels.

Productions animales : Filières et Qualités des Produits

Former des ingénieurs zootechniciens pour des métiers spécifiques des filières des productions animales La polyvalence de cette formation doit permettre aux étudiants d'appréhender les contraintes de valorisation des produits animaux, de maîtriser les démarches qualité et les évolutions des différentes filières.

L'ingénieur de cette filière est à la fois un zootechnicien et un acteur aussi bien en tant que manager que communiquant. En effet la polyvalence de cette formation, doit permettre aux futurs élèves ingénieurs d'appréhender les contraintes de valorisation des produits animaux, de maîtriser la démarche qualité et les évolutions au sein des différentes filières. Cet ingénieur saura s'adapter  à des fonctions toutes aussi différentes que la recherche et le développement ou bien la conduite de projet, la formation ou le marketing.

Environnement

Qualité de l'environnement, gestion des ressources

Former les ingénieurs capables d'identifier et d'évaluer les enjeux environnementaux des espaces naturels (terrestres et aquatiques) et anthropisés (ruraux, urbains voire industriels), de rechercher des solutions de remédiation puis de mettre en place une gestion intégrée de ces espaces.

Cet ingénieur de l'environnement outre son parcours scientifique et technique, doit être capable de mettre en place une gestion intégrée de l'espace rural, urbain et aquatique. De plus il doit pouvoir appréhender et  gérer les transformations et les mouvements de l'environnement liés à l'intervention de l'homme. Ainsi les multiples compétences de l'ingénieur environnement l'amèneront  aussi bien à étudier la collecte et le traitement des déchets en bureau d'étude que monter des projets, animer des programmes environnementaux. Etudier, prévenir, conseiller et traiter sont les termes qui définiraient précisément les actions que cet ingénieur environnement amènera à bien.

Génie de l'environnement

Former des ingénieurs capables de mettre en œuvre des solutions techniques pour traiter les nuisances dans les domaines eau-air-sol.

A travers une spécialisation pluridisciplinaire proposée par l'ENSEEIHT et l'ENSIACET, cet ingénieur de la « dépollution » est « le monsieur propre » de l'environnement. Effectivement ses compétences scientifiques et ses connaissances dans les domaines techniques de traitement des eaux, des déchets et de la détoxication des sites industriels l'amèneront à intervenir dans des secteurs d'activité ou ses qualités de manager et de conseiller seront indispensables.

Transversal aux secteurs

Agrogéomatique

Former des ingénieurs à double compétence « agronomie et géomatique », en complétant leur parcours scientifique et technique d'ingénieur agronome avec les concepts, les méthodes et les outils de gestion de l'information géoréférencée :

L'information géographique est devenue omniprésente dans les entreprises et les collectivités territoriales (géomarketing, gestion des réseaux de transport, gestion des risques environnementaux, agriculture de précision..) ainsi que dans la vie quotidienne des personnes (GPS, mobile, internet). Face à ce marché très vaste,  les ingénieurs en agro géomatique auront développé à travers leur formation et leur stage des compétences techniques en matière de géographie, de cartographie, d'informatique, des compétences managériales en termes de savoir-faire et de savoir-être.

Agro Management

Former des ingénieurs aux méthodes de management, en complément de leur parcours scientifique et technique, pour qu'ils soient capables de mener des projets complexes ou occuper des fonctions à double compétence technique-management.

De par leurs connaissances de l'entreprise et des organisations,  leurs doubles compétences en management et ressources humaines, les ingénieurs en agro Management sont des acteurs hautement qualifiés dans les domaines de l'évaluation, de l'animation d'équipe, maîtrise des procédures, montage de dossiers et de financement. Ils trouveront des postes à la hauteur de leurs compétences dans des entreprises agro-industrielles de toutes tailles aussi bien locales qu'internationales, ainsi que dans des organismes publics ou privées.

Une approche des contenus pédagogiques

Un tronc commun de trois semestres et un stage en exploitation (1er contact avec le secteur agricole). Des filières de pré- spécialisation sur  le second semestre de la deuxième année (correspondant aux 9 grandes orientations offertes en 3ème année) accompagnées en fin de cette année d'un stage de découverte du secteur professionnel en France ou à l'étranger. La 3ème année est une année de spécialisation à vocation professionnelle se partageant 5 mois de formation et 6 mois de stage en entreprise donnant lieu à la réalisation du projet de fin d'études.
 
Répartition des matières pour le tronc commun
Le tronc commun correspond à une formation généraliste et pluridisciplinaire qui s'appuie sur trois types de domaines scientifiques
 
 Domaines scientifiques Heures Total
 Sciences et techniques du vivant
Agronomie
Agroalimentaire
Environnement
 
300
120
80
 500
 Sciences et techniques pour l'ingénieur 220460
 Sciences économiques, sciences de gestion et sociologie 240
 Total tronc  commun 1ère et 2ème année  960

Les modalités d'admission


 Nature A B C2 C Cycle Préparatoire Polytechnique
Parcours requis Classes préparatoires, grandes écoles, filières BCPST ou TB DEUG B
L2 ou L3
 Consécutivement à un DUT BTSA/DUT
+ 1 année préparatoire

 CPP : La Prépa des INP
 Nombre de places 92 14 105
 20

Les élèves issus du CPP : La Prépa des INP accèdent à l'école sur la base du contrôle continu

Les débouchés


Les débouchés en % par secteur d'activité
  • Agriculture, sylviculture et pêche : 36 %
  • Industries agroalimentaire : 18 %
  • Enseignement et recherche : 9 %
  • Industrie chimique, pharmaceutique, cosmétique : 8%
  • Environnement, énergie : 7 %
  • Bureaux d'études - Sociétés de conseil : 7%
  • Commerce-distribution : 5%
  • Administration - Institutions financières - banques assurances : 4%
  • Services : 2 %
Les types de métiers / fonctions en %
  • R&D, études scientifiques et techniques : 19%
  • Etudes - conseil et expertises : 12%
  • Marketing : 8%
  • Commercial : 8%
  • Production - Exploitation : 7%
  • Assistance technique : 7%
  • Qualité, sécurité, sûreté de fonctionnement : 6%
  • Ingénieur d'affaires, Direction générale : 6%
  • Achats, approvisionnements, logistique: 4%
  • Recherche expérimentale : 4 %
  • Diverses fonctions : 19 %

La recherche et le transfert de technologies

L'ENSAT développe des recherches fondamentales et appliquées dans les champs de l'agronomie, l'alimentation et l'environnement en partenariat avec les grands organismes de recherche, l'INRA et le CNRS.

A travers ses laboratoires de recherche, l'ENSAT est au cœur de l'innovation et a une mission de transfert de technologies, qui favorise ainsi de nombreux partenariats avec les entreprises partenaires régionales, nationales et internationales ainsi que le développement de coopérations internationales.

Les laboratoires de recherche : Agro systèmes et développement territorial, Dynamiques forestières dans l'espace rural, Dynamiques rurales, Ecologie fonctionnelle, Génie chimique, Génomique et biotechnologie des fruits, Tissus animaux-nutrition-digestion-écosystème et métabolisme, Symbiose et pathologie des plantes

mise à jour le 5 décembre 2011

Télécharger

Contact recrutement

Coordonées

ENSAT
Avenue de l'Agrobiopôle
BP 32607
31326 Castanet Tolosan Cedex
Tel : 05.62.19.39.00 - Fax : 05.62.19.39.01
agrotoulouse@ensat.fr

www.ensat.fr
Groupe INP