Aller au menu Aller au contenu
Un autre style de prépa
CPP - La prépa des INP

Bordeaux, Grenoble, Nancy, Toulouse, Valence, La Réunion
Un autre style de prépa
Un autre style de prépa

> Les écoles

ENSEEIHT (N7), Ecole Nationale Supérieure d’Electrotechnique, d’Electronique, d’Informatique, d’Hydraulique et des Télécommunications

Qu'est-ce qu'une école d'ingénieurs à l'INP Toulouse ?

Les écoles d'ingénieur des INP sont des écoles reconnues par le Ministère de l'Education Nationale, donc du secteur public. Elles délivrent le titre d'ingénieur (Bac+5) car elles sont toutes habilitées par la Commission des Titres d'Ingénieur. Ces écoles recrutent majoritairement leurs étudiants à Bac + 2 et leurs proposent trois années de formation. Elles offrent des formations de qualité en s'appuyant sur des liens étroits avec les laboratoires de recherche, des partenariats avec l'industrie et une ouverture à l'international.

L'ENSEEIHT (N7)

La formation à l'ENSEEIHT est actuellement structurée en cinq départements : Génie Electrique et Automatique, Electronique et traitement du signal, Informatique et Mathématiques appliquées, Hydraulique et Mécanique des fluides, Télécommunications et Réseaux. Ces départements sont soutenus par des laboratoires de recherche dans les domaines scientifiques de l'énergie, de la communication et de l'environnement.
Reconnu et apprécié, généraliste et expert, l'ingénieur ENSEEIHT est résolument tourné vers l'avenir.

Objectif de la formation : ingénieur

Génie électrique et automatique
La formation dans ce domaine a évolué, d'une part sur le contenu, mais aussi sur les formes pédagogiques, avec pour objectif la formation d'ingénieurs capables de concevoir et même d'éco-concevoir mais aussi d'innover dans des secteurs tels que les transports (aéronautique, automobile, ferroviaires..) ou la production et la gestion durable de l'énergie. L'ouverture de cette formation à d'autres spécialités (mécanique, électronique, traitement du signal..) assure aux futurs ingénieurs de fortes potentialités dans la structuration et le dialogue des équipes du monde de l'entreprise.

Electronique et traitement du signal
L'électronique pénètre toujours d'avantage la vie industrielle et privée, et bouleverse même notre société. Les progrès de la miniaturisation, les circuits intégrés (les puces) toujours plus performants et compacts, sont à la base de nos ordinateurs, téléphones portables et réseaux de communication dans lesquels ils s'insèrent. L'électronique est présente dans bien d'autres domaines tels que le médical, les satellites, l'automobile ou l'aviation. L'ingénieur  électronicien doit être capable de s'impliquer dans ces différentes branches d'activité. Il sait saisir, coder, transmettre et restituer. Tout en étant très spécialisé, l'ingénieur électronicien sera au fil du temps capable de prendre des responsabilités, ce qui lui demande une vaste culture.

Informatique et Mathématiques appliquées
Le traitement  de l'information et de la communication est désormais présent dans la plupart des domaines de l'activité humaine. Les mathématiques appliquées interviennent dans de nombreux secteurs scientifiques de pointe. L'ingénieur informaticien s'adapte à l'évolution de la technologie. Il est porteur d'innovation, travaille en équipe, est à la pointe de la technique. Il saura être un généraliste de l'informatique  et des mathématiques appliquées dans de nombreux secteurs industriels ou de service jusqu'à la recherche tels que l'automobile, l'aéronautique et l'espace, les finances, le web, le multimédia. L'ingénieur informaticien pourra être chef de projet développement, concepteur de produits logiciels ou système d'information, consultant ou bien ingénieur commercial.

Mécanique des fluides
L'ingénieur issu de cette formation est un généraliste en mécanique des fluides (étude du comportement des fluides, liquides et gaz et des forces internes associées)  dans les domaines de l'énergie, des transports, des procédés et de l'environnement. Cet ingénieur a une très bonne adaptabilité au monde de l'entreprise que ce soit en bureau d'études  ou en centres de recherche, à un niveau opérationnel ou managérial.
 
Télécommunications et Réseaux
 Les systèmes de communication traitent de plus en plus l'information sous forme numérique et font naturellement appel aux techniques de l'informatique pour la conception, le développement et l'exploitation de réseaux. Pour faire face à cette évolution de plus en plus pointue, l'ingénieur généraliste du secteur télécom sera compétent dans les technologies du moment, il pourra s'adapter aux évolutions futures et sera surtout capable de maîtriser la complexité des systèmes communiquant.

Une approche des contenus pédagogiques

La formation se déroule en trois années universitaires. Au cours des deux premières années les élèves poursuivent l'étude des fondements théoriques accompagnée de deux stages : stage en 1ère année de 4 à 6 semaines (découverte de l'entreprise)
Stage de 2ème année de 6 à 8 semaines (immersion).
La troisième année, les étudiants approfondissent la spécialité qu'ils ont choisie et l'accompagnent d'un projet de fin d'étude (5 mois en entreprise)

 Génie électrique et Automatique
Electronique
traitement du signal
Informatique Mathématique
 Mécanique des Fluides Télécommunications et Réseaux
 Math/info 20 %
 15 %
 55 %
 30 %
 25 %
 Mécanique/Mécanique des fluides 5 %
 0 %
 0 %
 20 %
 0 %
 Electronique/Electromagnétique 10 %
 30 %
 0 %
 0 %
 10 %
 Physique 10 %
 5 %
 0 %
 5 %
 0 %
 Hydraulique/automatique 20 %
 5 %
 0 %
 20 %
 0 %
 Traitement de l'information/communication 10 %
 10 %
 10 %
 5 %
 20 %
 Réseaux et multimédia 5 %
 15 %
 15 %
0 %
 25 %
 Sciences humaines 20 %
 20 %
 20 %
 20 %
 20 %

Les modalités d'admission

Nombre de places offertes aux élèves en fonction des diverses formations

  Génie électrique Electronique Informatique et MathématiquesHydraulique et mécanique des fluides
 Télécoms et Réseaux
 Math Physique 15 18 54 19 27
 Physique Chimie 10 14 4 19 8
 Physique Science de l'ingénieur 23
 18 21 19 21
 Post STI 2
 2 2 2 2
 Post BTS 1 1   
 CPP : La Prépa des INP
 7 6 6 8 6

Les étudiants issus du CPP : La Prépa des INP accèdent à l'école sur la base du contrôle continu

Les débouchés


Les débouchés en % par secteur d'activité
Industries automobile aéronautique : 26 %
Energie : 18 %
Finance : 7 %
Bureau d'études : 18 %
Technologies de l'information : 31 %

Les types de métiers / fonctions occupés par les diplômés, en %
Recherche et développement, Etudes scientifiques et techniques : 23 %
Etudes et développement en système d'information : 16 %
Informatique industrielle et technique : 12 %
Etudes-conseil : 12 %
Réseaux internet/intranet télécom : 9 %

La recherche et le transfert de technologies

L'ENSEEIHT s'appuie sur ces cinq laboratoires de recherche reconnus au niveau international :  
  • IRIT : Laboratoire d'informatique et Mathématiques Appliquées
  • IMFT : Institut de Mécaniques des Fluides
  • LAME : Laboratoire de Micro-ondes et Electromagnétisme
  • LOSE : Laboratoire d'Optoélectronique pour les systèmes embarqués
  • LAPLACE : Laboratoire Plasma et conversion d'énergie
  • Le LAAS (laboratoire d'analyse en architecture des systèmes) laboratoire propre au CNRS est également en partenariat avec l'ENSEEIHT

mise à jour le 5 décembre 2011

Télécharger

Contact recrutement

Coordonnées

ENSEEIHT
2, rue Charles Camichel - BP 7122
31071 Toulouse Cedex
Tel : 05.61.58.82.00
Fax : 05.61.62.09.76

n7sco@enseeiht.fr

www.enseeiht.fr
Groupe INP